Portes ouvertes – Journée Internationale des femmes 2020

L’AIKIDO est une discipline martiale japonaise accessible à TOUS.
Sa pratique est ouverte à des notions très contemporaines : recherche de la paix, fraternité, bien-être, harmonie…

Elle est à la fois un art de vivre, une philosophie, une technique de combat efficace, sans violence, et sans compétition.

Origine

Le fondateur de l’Aïkido, Moriheï UESHIBA (1883—1969) fut inspiré par les meilleurs maîtres d’arts martiaux japonais. L’arrière-plan philosophique ou religieux joua un rôle très important dans l’élaboration de cet art.

Il réussit à ouvrir sa pratique à des notions plus modernes telles que la recherche de la paix, de la fraternité et de l’harmonie. Il développa à partir de 1948 l’enseignement d’une nouvelle discipline qui commença dès 1950 à rayonner dans le monde entier et notamment en France.

Description

Techniques à mains nues avec un ou plusieurs adversaires, armé(s) ou non.
Techniques au sabre (bokken) au bâton (Jo) au couteau (tanto).
Techniques de concentration, de respiration.
Ces techniques visent au contrôle de l’adversaire et l’amènent à la chute et/ou à l’immobilisation.
Il s’agit de canaliser le mouvement, la vitesse et la force de l’adversaire et de les utiliser sans entrer en opposition avec eux.
Il apporte la confiance en soi et la maîtrise de ses émotions, le relâchement et la paix intérieure.
Il est un Art de vivre, une philosophie dépassant la violence, détachée de la compétition.
Il apporte santé et bien-être dans la vie quotidienne.

La recherche de l’Aïkidoka est celle de l’équilibre optimum de l’individu par rapport à lui-même et par rapport à son environnement.
Chacun peut se conformer à ses possibilités physiques, le but étant précisément de mieux les connaître.
Une telle pratique e est donc accessible à tous, hommes ou femmes, adultes, enfants, seniors vétérans et seniors débutants.
L’AÏKIDO est une discipline véhiculant des valeurs reconnues comme féminines dans notre société : harmonie, non-agressivité, agressivité, ouverture d’esprit, respect de la vie.
Les femmes peuvent progresser efficacement avec leur propre sensibilité au sein de cette discipline qui nécessite d’utiliser avant tout la souplesse, l’énergie, la capacité à évaluer rapidement des situations, plutôt que la simple force physique.
Elles trouveront confiance en elles et bien-être. Elles dépasseront les appréhensions face à un contact physique ou un éventuel conflit.

Portes ouvertes pour la Journée Internationale des Femmes

La FFAB* (Fédération Française Française d’Aïkido et de Budo) et sa Commission Féminine se mobilisent pour cet événement mondial. Elles proposent de découvrir l’Aïkido gratuitement dans les clubs participants du 7 au 15 Mars 2020.

* La FFAB dispose de l’agrément ministériel Jeunesse et Sports par Arrêté du 3 décembre 2004. Elle est reconnue d’utilité publique.

L'étiquette au dojo

Nous vous proposons la lecture de cette page du club de l’Aikidojo Savenay sur l’étiquette au dojo, plusieurs sources y sont mentionnées afin d’approfondir le sujet.

Et bien évidemment, rappelons l’ouvrage incontournable de Tamura Sensei « Aïkido : Étiquette et Transmission« 

Journées portes ouvertes 2019-2020

Un Art martial plein d’avenir

Dans un monde enclin à de plus en plus de violence gratuite et d’égoïsme, l’Aïkido, art martial créé à la fin des années 1940 par Morihei Ueshiba, apparaît comme une discipline sportive à part.

Une exception, oui, car il n’existe pas de compétition……

Discipline physique et morale complète, elle permet d’acquérir une parfaite maîtrise de soi tout en assurant un développement harmonieux du corps. D’origine japonaise, la pratique est essentiellement fondée sur la neutralisation de la force de l’adversaire. Le plan philosophique (zen, shintoïste ou taoïste), joua un rôle très important dans l’élaboration de l’Aïkido.

Il n’y a pas d’adversaire dans la pratique, mais seulement deux partenaires, dont l’un apporte à l’autre un élément (une frappe, une coupe, une saisie) pour lui permettre de se forger et de développer sa pratique.

A côté de ce retour aux sources de l’esprit traditionnel du samouraï, Morihei Ueshiba ouvrit sa pratique à des notions plus modernes, recherche de paix, fraternité et harmonie.

Un art martial qui donne la possibilité d’acquérir des valeurs fortes et de découvrir sa propre sensibilité. Ainsi, comme le dit Morihei Ueshiba :

« Aïki n’est pas l’art de la bataille avec l’ennemi, ce n’est pas une technique de destruction de l’adversaire, c’est la voie de l’harmonisation du monde qui fait de l’humanité une seule maison ».

Une philosophie qui met en exergue le contrôle de soi et de son adversaire sans opposition.

« L’aïkido est la non résistance et puisqu’elle est non résistance, elle est toujours victorieuse ».

Technique de défense idéale, l’Aïkido impose de détruire l’agressivité de son adversaire en lui démontrant l’inutilité de son attaque.

Pour cela l’aïkidoka utilise des techniques de projection et d’immobilisation, avec des mouvements de rotation et d’esquive, et l’utilisation de clés aux articulations.

Plutôt convaincre que vaincre, sans humilier et en respectant l’intégrité physique de l’un et de l’autre.

Chacun peut se conformer à ses possibilités physiques, le but étant précisément de mieux les connaître.

Une telle pratique est accessible à tous, homme ou femme, de l’âge tendre à l’âge mûr.

L’Aïkido est une discipline martiale de plus en plus pratiquée par les enfants.

La France est devenue le premier pays de l’Aïkido, avec 60.000 pratiquants, ce qui la place devant les Etats Unis et le Japon.

Si vous êtes tenté de découvrir cette activité,

venez essayer (cours gratuits et couverts par l’assurance de la FFAB).

Dates « Portes ouvertes du club » :

  • Mercredis 11/09 et 18/09 de 13h30 à 15h00 et de 20h30 à 22h00
  • Samedis 14/09 et 21/09 de 10h00 à 12h30

Si vous êtes tenté de découvrir cette activité, venez essayer (cours gratuits et couverts par l’assurance de la FFAB) !

Club : Aïkikaï du Diois, Dôme du Glandasse

Contact : 07 67 10 26 50